La chirurgie du glaucome

La chirurgie du glaucome

– Le glaucome chronique à angle ouvert

Maladie de l’œil caractérisée par une destruction progressive et insidieuse des fibres nerveuses constituant le nerf optique, le plus souvent sous l’effet d’une pression intra-oculaire élevée. Il va détériorer le champ visuel de manière progressive avec une menace de cécité. Il représente une cause majeure de cécité dans les pays occidentaux.

– Le traitement

Le traitement peut être réalisé par instillation de collyres, plusieurs molécules sont disponibles.
Dans les cas résistants au traitement par collyres , l’ophtalmologiste aura recours au traitement par laser ou au traitement chirurgical.
L’indication opératoire sera posée par votre ophtalmologiste en fonction des chiffres pressionnels ainsi que des résultats de vos examens complémentaires (OCT et champ visuel).
Le but de l’intervention est de permettre une meilleure évacuation de l’humeur aqueuse et ainsi normaliser la pression intra oculaire.
Le mode d’hospitalisation, ambulatoire ou classique, sera décidé en accord avec votre chirurgien et l’anesthésiste.
L’intervention peut être réaliser sous différentes modalités d’anesthésie :
-Anesthésie générale
-Anesthésie loco-régionale (une injection autour de l’œil est réalisée, vous n’êtes pas endormi durant l’opération)
L’intervention se déroule dans une salle d’opération sous atmosphère stérile et à l’aide d’instruments de microchirurgie nécessitant l’utilisation d’un microscope.
L’opération consiste à réaliser une petite ouverture dans la paroi de l’oeil afin de faciliter la sortie du liquide de l’oeil. Cette ouverture est recouverte par les couches superficielles de l’oeil et forme ainsi une bulle sous la paupière supérieure (appelée bulle de filtration). La bulle va agir comme une soupape de surpression qui va aider à contrôler la pression à l’intérieur de votre œil.

– Soins post-opératoires

Ils se limitent au port d’une coque oculaire afin de protéger l’œil et à l’instillation de collyres antibiotiques et anti-inflammatoires.
Il est normal que la vision soit floue pendant quelques semaines après l’opération et que l’œil larmoie ou soit irrité.
Les activités professionnelles, la conduite automobile et les efforts physiques sont déconseillés pendant une période limitée après l’opération.

– Bénéfices attendus

L’objectif est de normaliser la pression intra-oculaire et ainsi de préserver la vision restante (champ visuel) mais l’intervention ne va pas améliorer votre vision.
Dans un petit nombre de cas l’instillation de collyres anti-glaucomateux est de nouveau nécessaire malgré la chirurgie.